Monday, 13 December 2010

Poems Showing the Absurdities of English Spelling



If you are learning English, pronunciation and spelling are among the most difficult things to learn.  Don't worry it isn't just you!  The poems below show just how difficult it really is!



I take it you already know
Of tough and bough and cough and dough?
Others may stumble, but not you,
On hiccough, thorough, lough and through?
Well done! And now you wish, perhaps,
To learn of less familiar traps?
Beware of heard, a dreadful word
That looks like beard and sounds like bird,
And dead: it's said like bed, not bead -
For goodness sake don't call it deed!
Watch out for meat and great and threat
(They rhyme with suite and straight and debt).
Si vous essayez d'apprendre l'Anglais la prononciation et l'écriture sont parmi les plus difficiles. Il ne faut pas paniquer! Les poems ci-dessus montrent bien les grands difficultés, pour les anglais pareil!


A moth is not a moth in mother,
Nor both in bother, broth in brother,
And here is not a match for there
Nor dear and fear for bear and pear,
And then there's dose and rose and lose -
Just look them up - and goose and choose,
And cork and work and card and ward,
And font and front and word and sword,
And do and go and thwart and cart -
Come, come, I've hardly made a start!
A dreadful language? Man alive!
I'd mastered it when I was five!
Quoted by Vivian Cook and Melvin Bragg 2004, by Richard Krogh, in D Bolinger & D A Sears, Aspects of Language, 1981,
and in Spelling Progress Bulletin March 1961, Brush up on your English.

Our Strange Lingo
When the English tongue we speak.
Why is break not rhymed with freak?
Will you tell me why it's true
We say sew but likewise few?
And the maker of the verse,
Cannot rhyme his horse with worse?
Beard is not the same as heard
Cord is different from word.
Cow is cow but low is low
Shoe is never rhymed with foe.
Think of hose, dose, and lose
And think of goose and yet with choose
Think of comb, tomb and bomb,
Doll and roll or home and some.
Since pay is rhymed with say
Why not paid with said I pray?
Think of blood, food and good.
Mould is not pronounced like could.
Wherefore done, but gone and lone -
Is there any reason known?
To sum up all, it seems to me
Sound and letters don't agree.
This was written by Lord Cromer, published in the Spectator of August 9th, 1902
and extracts were quoted in an SSS pamflet in 1930.

Phoney Phonetics.
One reason why I cannot spell,
Although I learned the rules quite well
Is that some words like coup and through
Sound just like threw and flue and Who;
When oo is never spelled the same,
The duice becomes a guessing game;
And then I ponder over though,
Is it spelled so, or throw, or beau,
And bough is never bow, it's bow,
I mean the bow that sounds like plow,
And not the bow that sounds like row -
The row that is pronounced like roe.
I wonder, too, why rough and tough,
That sound the same as gruff and muff,
Are spelled like bough and though, for they
Are both pronounced a different way.
And why can't I spell trough and cough
The same as I do scoff and golf?
Why isn't drought spelled just like route,
or doubt or pout or sauerkraut?
When words all sound so much the same
To change the spelling seems a shame.
There is no sense - see sound like cents -
in making such a difference
Between the sight and sound of words;
Each spelling rule that undergirds
The way a word should look will fail
And often prove to no avail
Because exceptions will negate
The truth of what the rule may state;
So though I try, I still despair
And moan and mutter "It's not fair
That I'm held up to ridicule
And made to look like such a fool
When it's the spelling that's at fault.
Let's call this nonsense to a halt."
Attributed to Vivian Buchan, NEA Journal 1966/67, USA,
published in Spelling Progress Bulletin Spring 1966 pdf, p6, Reprinted from Educational Horizons.

Why English is so Hard to Learn
We must polish the Polish furniture.
He could lead if he would get the lead out.
The farm was used to produce produce.
The dump was so full that it had to refuse more refuse.
The soldier decided to desert in the desert.
This was a good time to present the present.
A bass was painted on the head of the bass drum.
When shot at, the dove dove into the bushes.
I did not object to the object.
The insurance was invalid for the invalid.
The bandage was wound around the wound.
There was a row among the oarsmen about how to row.
They were too close to the door to close it.
The buck does funny things when the does are present.
They sent a sewer down to stitch the tear in the sewer line.
To help with planting, the farmer taught his sow to sow.
The wind was too strong to wind the sail.
After a number of injections my jaw got number.
Upon seeing the tear in my clothes I shed a tear.
I had to subject the subject to a series of tests.
How can I intimate this to my most intimate friend?
I read it once and will read it agen
I learned much from this learned treatise.
I was content to note the content of the message.
The Blessed Virgin blessed her. Blessed her richly.
It's a bit wicked to over-trim a short wicked candle.
If he will absent himself we mark him absent.
I incline toward bypassing the incline.

This poem is quoted on many websites.
From Mr. P. H. Horner, Education Dept., Rolle College, Exmouth, Devon.
HOW DOES THE REVEREND OUGH PRONOUNCE HIS NAME?

It must be rather rough
to be addressed as Reverend Ough.
Or do you politely cough
and say, 'No, I pronounce it Ough'?
Yet if you lived in Slough
you'd be known as Reverend Ough.
While the priest by Irish lough
is addressed as Father Ough.
But I rather think it, though,
that you're simply known as Ough.
Still, I think I've said enough
Mr. Oh, Ow, Ock or Uff.

With Many thanks to the Spelling Society
There are lots of others of course - so please send them here - enquiries@spellingsociety.org

Thursday, 18 November 2010

Selected Poems by Roger Mc Gough



© Roger McGough
Pay-back Time
Régler les Comptes
O Lord, let me be a burden on my children
For long they've been a burden upon me.
May they fetch and carry, clean and scrub
And do so cheerfully.
Seigneur, laisse-moi devenir un fardeau pour mes enfants
Depuis longtemps ils ont été le mien
Laissez-les courir, nettoyer et frotter
Et de plus avec bonne grâce
Let them take it in turns at putting me up
Nice sunny rooms at the top of the stairs
With a walk-in bath and lift installed
At great expense.....Theirs.
Laissez-les me loger chacun à leur tour
Au dernier étage dans des chambres ensoleillées
Avec ascenseur et baignoire d’accès facile
Tout installé ………à leurs frais
Insurance against the body-blows of time
Isn't that what having children's all about?
To bring them up knowing that they owe you
And can't contract out?
Assurance contre les mauvais coups du sort
N’est-ce pas pour cela qu‘on a eu des enfants?
Pour les élever dans la connaissance qu’ils nous seront endettés
Á jamais redevable
What is money for but to spend on their schooling?
Designer clothes, mindless hobbies, usual stuff.
Then as soon as they're earning, off they go
Well, enough's enough.
Á quoi sert l’argent sinon pour leur éducation?
Vêtements à la mode, passe-temps inutiles et tout le reste
Puis, des qu’ils commencent à gagner, ils partent
Á la! Assez, assez !
It's been a blessing watching them develop
The parental pride we felt as each one grew.
But Lord, let me be a burden on my children
And on my children's children too.
Ce fut une bénédiction de les voir grandir
Notre fierté parentale grandissant avec chacun d’eux
Mais Seigneur, laisse-moi devenir un fardeau pour mes enfants
Et pour les enfants de mes enfants aussi
In Case of Fire
En Cas de Feu
In case of fire, break glass
In case of glass, fill with water
In case of water, wear heavy boots
In case of heavy boots, assume foetal position
In case of foetal position, loosen clothing
In case of clothing, avoid nudist beach
In case of nudist beach, keep sand out of eyes
In case of eyes, close curtains
In case of curtains, switch on light
In case of light, embrace truth
In case of truth, spread word
In case of word, keep mum
In case of Mum, open arms
In case of arms, lay down gun
In case of gun, fire
In case of fire ……
En cas de feu, brisez le verre
En cas de verre, remplissez d’eau
En cas d’eau, enfilez bottes lourdes
En cas de bottes lourdes, prenez position fœtale
En cas de position fœtale, desserrez vêtements
En cas de vêtements, évitez plage nudiste
En cas de plage nudiste, évitez sable dans les yeux
En cas d’yeux, fermez rideaux
En cas de rideaux, allumez lumière
En cas de lumière, accueillez la vérité
En cas de vérité, pesez vos paroles
En cas de paroles, étudiez la langue mère
En cas de mère, ouvrez les bras
En cas de bras, portez lance flamme
En cas de lance flamme, faites feu
En cas de feu ……
One day Roger was sitting in a train in a quiet zone (no mobile phones). A lady sat opposite him, got out her phone and started talking to all her friends. Being shy he didn’t want to make a scene, so he decided to write a poem and give it to her instead!
Un jour Roger était assis dans un train dans une zone silencieuse. Une dame assise en face de lui prit son portable et parla avec toutes ses amies. Du fait de sa timidité il ne voulu pas faire une scène, donc il décida d’écrire un poème et de le lui donner!
Quiet Zone
With respect, this is a quiet zone
And although when travelling on your own
It’s nice to have a good old chat with someone on the phone
This is a quiet zone.
Sshh. Quiet, say the signs on every table, window or door,
Obviously nothing to do with mobiles,
So what do you think they’re for?
A warning perhaps to brass bands looking for a place to rehearse.
To a horde of angry soccer fans who need to stamp and curse,
A troop of soldiers on the march, tramp, tramp or worse.
A stampede of trumpeting elephants, a disruptive class of kids
The entire cast of Stomp banging on dustbin lids.
A volcano bursting to erupt, an unexploded mine
Sshh, quiet, with respect, can’t you read the sign?
Zone Silencieuse
Avec respect, cette zone est une zone silencieuse.
Et bien qu’il soit agréable, lorsqu’ on voyage seul,
De faire causette sur un portable
Celle-ci est une zone silencieuse.
Chut, chut, silence, disent les pancartes sur chaque table, fenêtre et porte
Évidemment ceci n’a rien à voir avec les portables,
Donc à quoi peuvent-elles servir à votre avis ?
Un avertissement peut-être pour une fanfare en cherche d’un endroit de répétition,
Pour une horde de fans de foot en colères, qui ont besoin de hurler et jurer,
Pour une troupe de soldats marchant lourdement,
Le barrissement d’éléphants en débandade, une classe de gosses dissipés,
La compagnie théâtrale entière de Stomp frappant sur des couvercles de poubelle,
Un volcan prêt à faire éruption, une mine non explosée?
Chut, chut, silence, avec respect, ne pouvez-vous lire la pancarte?


The Leader


Le Chef
  I wanna be the leader
I wanna be the leader
Can I be the leader?
Can I?
I can?
Promise? Promise?
Yippee I’m the leader
I’m the leader
OK what shall we do?
J’veux être le chef
J’veux être le chef
Puis-je être le chef ?
Puis-je?
Je peux?
Promis? Promis?
Youpi j’suis le chef
J’suis le chef
OK qu’est-ce qu’on va faire?

Wednesday, 22 September 2010

Graminées



Avant de venir ici en 2006 nous habitions à Richmond, à l’ouest de Londres, près de Kew Gardens, le jardin botanique par excellence du Royaume Uni. http://www.kew.org/ A l’époque leurs massifs de graminées étaient magnifiques et m’ont donné l’envie d’essayer quelque chose de semblable dans mon jardin mais en plus petit. (Il y a deux ans les massifs de Kew Gardens ont été partiellement dévastés par un large sentier).

Dans le Lot, en comparaison avec l’ouest de Londres, le climat est plus continental. Les étés sont plus chauds et plus secs et les hivers plus froids. Le terrain, argilo-calcaire sur une couche rocheuse, est très alcalin. Heureusement qu’il existe de nombreuses espèces de graminées qui tolèrent ces conditions difficiles.

Après quelques altérations et changements je suis presque content du résultat. J’adore la variété des formes, des couleurs et la façon dont les graminées se balancent avec le vent. C’est en Septembre qu’elles sont les plus belles, et voici quelques images. Vous pouvez les voir en plus grand sur l’album Picasa en suivant ce lien. Picasa web album




...et en format portrait.








Wednesday, 15 September 2010

Une Chauve Souris

Quand nous sommes revenus hier soir cette chauve souris était dans notre porche. A mon avis elle est mignon mais il y a des divergences d'opinion!

J'ai regardé et c’est une pipistrelle commune. Vous en pouvez lire plus dans cette article Wikipedia en francais  ou avec plus de détail en anglais Wikipedia article et il y a beaucoup d’autres image sur ce page de google imagesVous pouvez entendre une pipstrelle ici.

En France il y a la legislation de 2007 qui protége les chauves souris (l'arrêté ministériel du 23 Avril 2007 relatif à la protection des mammifères selon l'article L.411-1 du Code de l'Environnement). Dix-neuf espéces sont sur la liste rouge des espéces en danger et treize de celles-ci sont sur la liste rouge mondiale.

Il y a beaucoup de papillons de nuit et insectes chez nous donc j'espère que les autres conditions existent dont les chauves souris ont besoin afin de leur permettre de se reproduir et multiplier ici.

Pipistrelle Commune
  

Tuesday, 24 August 2010

Un Cancer de La Peau

24 Aout 2010
Hier on m’a enlevé un cancer de la peau. C'était un épithélioma baso-cellulaire. Cela a commencé comme un petit bouton en Mars/Avril qui ne disparaissait pas et en Juin le dermatologue Dr Labrousse m’a dit qu’il devrait être enlever. Il a précisé que cette sorte de cancer ne métastase pas et n’est pas dangereux donc j’ai décidé de prendre des vacances et de refaire la cuisine dans notre appartement en Angleterre avant l’intervention. Durant les cinq derniers mois il a triplé de diamètre.
L’intervention fut faite sous anesthésie locale, une fois les piqures faites je n’ai plus rien sentit. Le cancer étant situé sur le pont de mon nez, j’ai fermé les yeux et je n’ai rien vu. Bien que je ne sois pas nerveux dans une telle situation je ne pus pas éviter d’avoir une légère réaction de choque qui m’a perturbé pendant une heure et Christiane a du conduire au retour jusqu’a chez nous. Nous nous sommes arrêtés à Vayrac pour voir l’expo d’Anne mais je ne me sentais pas a l’aise avec un gros pansement sur le nez, bien que personne ne me regardait, c’était dans ma tête. Les points de suture doivent être enlevés dans neuf jours.
Dr Labrousse m’a dit qu’avec une peau très claire, il faut prendre garde et éviter le soleil. C’est le deuxième médecin qui me dit la même chose. Heureusement j’ai toujours fait attention parce que je brule très vite, mais le visage est plus difficile à protéger. Ici en plein été, par un jour ensoleillé, pour le jardinag,e je porte des manches longues et mon chapeau australien! Sinon dans les vingt minutes je rougis.
J’ai un ami, d’origine écossaise, qui a travaillé dans sa jeunesse en Afrique et en Orient pendant des années. Maintenant dans sa soixantaine il a eu plusieurs cancers de cette sorte sur ses bras, ses jambes et son visage. Mais ce ne sont pas seulement les Anglais, les Ecossais et les Irlandais qui ont un pareil problème, mon voisin français a eu un épithélioma aussi! Pour tous les Européens à la peau claire le soleil est potentiellement dangereux!

12 Septembre 2010
Et maintenant, après presque trois semaines, voici le resultat!  La peau est encore un peu rouge mais ceci va ameliorer dans le temps.  Avez-vous constater que j'ai perdu une ride?
Regardez la traduction ici

Sunday, 22 August 2010

Les Bêtes Sauvages dans Notre Jardin

Ces images ont été prises dans une heure dans la partie basse de notre jardin en pente. Nous la laissons pousser comme un pré. J'utilisais un Canon 450D avec l'objectif "kit" de 18-55mm.

 Rose Chafer - Cetonia aurata
Large Conehead Cricket - Ruspolia nitidula
Red and Black Striped Shield Bugs - Graphosoma italicum
Small Pearl Bordered Fritillary - Clossiana selene

Wasp Spider - Argiope bruennichi

Wednesday, 16 June 2010

Raku!

Annick Cammarata makes graceful figures in pottery using Raku techniques. You can see some of them here. http://www.jardindanhtuyet.com/annickCammarata.htm We first met her a couple of years ago when we went to collect one of her pieces that we had bought at an exhibition. Since then we have been asking her when she was going to do a course and finally, after she had moved house and her husband Paul had built a studio, we went there in April and May.

Annick Cammarata fait des figurines gracieuses en poterie utilisant les techniques de Raku. Vous pouvez voir quelques exemples ici http://www.jardindanhtuyet.com/annickCammarata.htm  
Nous l’avons rencontrée pour la première fois il y a deux ans, quand nous sommes allés chercher chez elle une pièce achetée à une exposition. Depuis cette rencontre nous lui demandions quand elle pensait faire un stage de Raku. Finalement après son déménagement et que son mari Paul ait construit son studio, le stage a eu lieu en Avril et Mai.

We needed two days because in April we made the items, then they have to thoroughly dry and have their first 1000 deg C biscuit firing. I made four bowls and an angora goat. Christiane made a bowl, an irregular shaped box with a lid and a large platter. I had told Christiane before we went that I wanted to make a goat like those at La Ferme de Siran above Autoire http://aux2pigeonniers.net/siran/ and even when I was over halfway through the modelling process she was sceptical. Fortunately I seem to have a minor talent for this sort of thing and with some helpful advice from Annick it turned out very well. Annick was astonished by the speed with which I was able to make the bowls. We timed the last one and it took fifteen minutes. This was using a turntable and my fingers, not a potter’s wheel which would be far quicker but is much more difficult.

En Avril nous avons fabriqué les pièces pour qu’elles séchent avant la première cuisson « biscuit » à 1000 deg C. J’ai fait quatre bols et une chèvre angora. Christiane a fait un bol, une boite d’une forme irrégulière avec un couvercle et un grand plat décoratif. Avant le stage j’avais dit à Christiane que je voulais faire une chèvre, comme les chèvres à la ferme de Siran au-dessus d'Autoire http://aux2pigeonniers.net/siran/ mais jusqu’à la moitié du modelage elle est restée toujours sceptique. Heureusement il semble que j’ai une petite aptitude pour ce genre de travail et, avec les avis très utiles d’Annick, la chèvre a été réussie. Annick a été étonnée de la vitesse de fabrication de mes bols. Nous avons chronométré le dernier qui a pris quinze minutes. J’utilisais une plaque tournante et mes doigts, avec un tour de potier ç’aurait été beaucoup plus rapide, mais beaucoup plus difficile!

In May we returned to do the glazes and the dramatic second firing. Annick had mixed various glazes and fired a sample piece so that we would have an idea of the colours that are possible. Glazes can be painted on using a brush like the bowls, or poured on like the platter.
En Mai nous sommes revenus chez Annick pour faire les émaux et pour faire la deuxième cuisson, celle-ci dramatique. Annick avait mélangé plusieurs émaux et fait cuire plusieurs échantillons pour que nous puissions avoir une idée des couleurs résultantes. On peut appliquer les émaux au pinceau, comme sur les bols, où les couler comme sur le grand plat.

It is during the second firing that the Raku process is used to make the glazes produce their colours and the characteristic cracked finish. The pieces are heated to 950 deg C in the kiln and then quickly removed and put on a bed of sawdust and wood shavings in a container. More sawdust is thrown on top and the container is sealed. The smoke generates reducing conditions which blackens unglazed surfaces and creates the colours and sheen of the metal oxide glazes. At the same time the thermal shock cracks the glazes and sometimes the smoke penetrates the cracks making interesting patterns.
C’est pendant la deuxième cuisson qu’on utilise les techniques de Raku pour faire sortir les couleurs des émaux et les craquelures. Les pièces sont chauffés jusqu’a 950 deg C dans un four a gaz et puis sortis rapidement vers un lit de sciure dans un conteneur. La sciure est jetée par dessus et le conteneur est fermé. La fumée, et l’absence d’oxygène, créent les conditions favorables à la réduction, ce qui donne les couleurs et les éclats métalliques des émaux. Toutes les surfaces sans émail deviennent noires. Le choque thermique provoque des craquelures et parfois, en les pénétrant, la fumée crée des motifs intéressants.

When they have cooled you have the excitement of revealing the colours as you clean the pieces up with water and a scouring pad. Raku is rather a chancy process and colours don’t always come out as expected. Sometimes you get fewer colours and more sheen, at other times a particular glaze gives neither colour nor sheen and ends up grey, but even then it usually looks interesting. Both of us really like what we produced. The only real investment is a kiln and I could easily imagine taking up Raku as a hobby.
By the way, in case you were wondering, the Angora goat is called Mildred.

Quand tout est refroidi et une fois les pièces nettoyées, les couleurs se révèlent, ce qui est très excitant. Les pièces se nettoient à l’eau avec un tampon à récurer. Raku est un processus plutôt hasardeux, les couleurs ne sortent pas toujours comme souhaitées. Des fois il y a moins de couleurs et plus d’éclats, d’autrefois un émail ne donne ni couleur ni éclat et reste gris, mais tout de même intéressant.
Nous avons beaucoup aimé ce que nous avons fait. Le seul gros investissement c’est le four et je peux facilement m’imaginer faire du Raku comme passe-temps.

Au fait si vous vous demandez comme s’appelle la chèvre angora, c’est Mildred.

Wednesday, 19 May 2010

Les Iris

Voici quelques images de notre jardin.
Here are some photos of our garden.



A cette époque l’intérêt principal du jardin ce sont les iris. Nous les avons achetés en May 2007 chez un pépiniériste, Les Senteurs du Quercy, dans le sud du Lot, ou ils ont plusieurs hectares de culture d’iris. Voici leur site internet. http://www.senteursduquercy.com/   Nous avons décidé de leur rendre visite après avoir lu un article dans un magazine. Ils vendent aussi des sauges et des plantes pour terrains secs. Nous n’avons pu résister à ces champs d’iris magnifiques et avons passé commande pour six variétés pour fin Juillet. Puisqu’ils étaient tous fleuris il était facile d’imaginer les combinaisons de couleurs mais malgré tout cela nous a pris plusieurs heures quand même!
Pendant que nous attendions j’ai préparé le terrain très soigneusement et voilà le résultat.
Quand nous sommes allés les chercher le pépiniériste nous a donné plusieurs plantes toutes aussi belles. Tout le monde autour de nous a des iris bleu pale. Ils poussent tout seuls et ont besoin de peu d’attention, mais on ne voit pas souvent d’autres couleurs. Quelques jardiniers du coin nous ont déjà demandé des rhizomes lors de leur division que nous projetons de faire l’année prochaine.
Les fleurs bleues dans notre champ sont les sauges sauvages. Il ‘est intéressant de constater que quelques une ont muté vers une couleur rose très jolie.


At this time of year the main interest is the irises. We bought them in May 2007 from a nursery called Les Senteurs du Quercy in the south of the Lot, where they have several hectares of irises growing in their fields. This is their website. http://www.senteursduquercy.com/   We first read about "Les Senteurs" in a magazine and decided to visit them. As well as irises they also specialise in sages and plants that like dry conditions. We could not resist the beautiful fields of irises and ordered six different varieties for collection in late July. Since they were in flower we could easily imagine the colour combinations but it still took us several hours. While we waited for them to be lifted I prepared the planting sites with loving care and this is the result. When we collected them they gave us quite a few free plants as well and they are just as lovely. Everyone has pale blue irises here, they are so easy to grow and need little care, but the more unusual colours are not often seen. A couple of the local gardeners, have already asked for some plants when we divide them next year!
The blue wild flowers are native sages in our meadow. Interestingly some of them have mutated into an attractive pink.


Thursday, 6 May 2010

Panoramas de la Randonée Conte

Here are some panoramas which I took on the Randonnee Conte.  For the last ten years a local association called Arcade has been organising a week-long story telling festival in the area around Bretenoux.  On the first Sunday, which this year was the 18th April, they arranged an 8km long circular walk, starting from the 12th century tower at Teyssieu to Estal and back, with stories and music at various locations along the way.

Voici quelques panoramas que j’ai pris pendant une Randonnée Conté. Les dix derniers années l’association Arcade de Bretenoux a organisé chaque Avril, une semaine des spectacles Conte’ moi, avec où se produisent un conteur différent chaque soirée. Le Dimanche, de cette année, 18 Avril, l’association a organisé une Randonnée en boucle de 8km, commençant à la tour médiévale de Teyssieu, qui date du 12e siècle, jusqu’a Estal et retournant par Magnol. Il y a eu plusieurs arrêts sur le parcours, un musicale des autres contés.

Click on a link below to see each panorama on the swfcabin website, then click the Back button of your browser to return to the blog and select the next link.

Cliquez sur un des liens ci-dessous pour voir chaque panorama plus en détails sur le site web de « swfcabin », puis cliquez sur le bouton de retour de votre Navigateur pour revenir au blog et sélectionnez le prochain lien.

These are big files and they take a long time to load on my 512k rural ADSL connection! If you don't have fast broadband be patient!
When the file has loaded you can pan, zoom and tilt with the buttons that pop-up when you mouse-over the bottom of the picture.
Try it, everyone I have shown these to thinks that they are great!

Les fichiers sont grands et prennent longtemps pour télécharger sur ma connexion ADSL rurale de 512k. Si vous n’avez pas une connexion ADSL rapide soyez patient!
Une fois le fichier est téléchargé vous pouvez faire bouger et élargir l’image en passant la souris sur les boutons situes en bas de l’image.
Essayez, tout le monde à qui j’ai montré ces panoramas les considère excellents.










http://www.swfcabin.com/open/1272521660     Jean Marc Derouen






http://www.swfcabin.com/open/1272550550     Esclat Musiciens






http://www.swfcabin.com/open/1272525423     Magnol


Technical Note
The original photos were taken using a handheld Canon 450D with 18-55mm lens.  Each image overlaps generously with the next. The individual jpegs were assembled into one panoramic image using PTGui. http://www.ptgui.com/  This image was cropped in photoshop elements then loaded into Pano2VR http://gardengnomesoftware.com/pano2vr.php to create the swf file, which was then uploaded to swfcabin http://www.swfcabin.com/ .

Note Technique
Les images d'origine étaient pris à main levée en utilisant un Canon 450D avec un objectif 18-55mm.  Chaque image se chevauche genereusement avec la prochaine. Les jpegs étaient mis ensemble pour créer une seule image panoramique avec PTGui. http://www.ptgui.com/ Cette image a été recadré en photoshop elements puis transformé dans Pano2VR http://gardengnomesoftware.com/pano2vr.php pour créer le fichier swf, qui etait téléchargé dans swfcabin. http://www.swfcabin.com/ .

Saturday, 24 April 2010

Moi et Je

France Léa
Mars 2010 Geneviève Bertezène. Libraire Editeur


Tout à l’heure un papier froissé est tombé de ma poche.
J’ai continué mon chemin sur une trentaine de mètres.
J’ai fait demi-tour. Pour revenir sur mes pas ramasser la boulette.
La conscience l’a emporté sur la flemme après un combat intérieur d’une trentaine de mètres.
J’ai bien dit combat. Lutte. Corps à corps. Empoignade,
engueulade intérieure: tu vas aller la ramasser ta boulette oui ?

Corps à corps… Comme si on était dans la même peau.

A few moments ago a crumpled piece of paper fell from my pocket.
I continued on my way for about thirty metres
I turned round. To retrace my steps and pick up the ball of paper.
Conscience won over laziness after an internal fight lasting about thirty metres.
I really mean a fight. Struggle. Head to head combat. Tussle, slanging match: you are going to pick up your ball of paper, aren’t you?

Head to head… like one was in the same skin.

On est deux: moi et je.
Moi aurait laissé traîner la boulette. Moi s’en fiche.
Ce que moi laisse trainer, je va le ramasser.
Moi aurait tendance à se laisser prendre par toutes les vitrines, acheter ceci, cela.
Je l’empêche. Parce que je pense, je réfléchit: ça, ça, ça, est-ce bien nécessaire ?
Moi veut tout. Avide, insatiable, comme un enfant.
Heureusement que je suis là! Que je suis un père, une mère pour moi.

We are two: me and I.
Me would have let the ball of paper lie. Me couldn’t care less.
That which me let’s lie, I goes to pick up.
Me would have a tendency to be drawn in by all the shop windows, to buy this or that.
I prevents me. Because I thinks, I reflects: this, that and the other is it really necessary?
Me wants everything. Avid, insatiable, like a child.
It's fortunate that I am here! That I am a father, a mother to me.

Je n’ai pas toujours été là.
Moi en a laissé trainer des boulettes. En a acheté des choses en trop, dont je peine aujourd’hui à me défaire.
Des conjugaisons montrent bien qu’on est deux: Je me promène. Je promène moi.

Moi irait n’ importe où. Je l’oriente. De préférence vers les jardins. Vers là où c’est vert, clair, lumineux.
Moi irait voir n’importe quoi. Du moment que l'on dit que c’est à ne pas manquer, moi le croit.

I have not always been there.
More than once me has let the pieces of paper, the blunders, lie there. Has bought too many things which I have difficulty to get rid of.
Some conjugations show well that we are two: I go for a walk. I take me for a walk.

Me would go anywhere. I gives me direction. Preferably towards gardens. Towards the green, the light and the luminous
Me would go to see anything. From the moment that one says it is not to be missed, me believes it.

Une autre conjugaison montre bien qu’on est deux: je me calme.
Je calme moi, qui s’énerve pour un rien.
Dans les files d’attente, si quelqu’un fait mine de vouloir prendre mon tour, je dois intervenir d’urgence: calme-toi.
Des « moi » hyper énervés, sans « je » pour les calmer, à la moindre contrariété, sortent le poing, le couteau, le flingue.

Another conjugation shows well that we are two: I calm myself.
I calms me, who gets annoyed for nothing.
In a queue, if someone looks like they want to take my place, I have to intervene as a matter of urgency: Calm yourself.
“Me’s” are always hyper, without “I” to calm them, at the slightest annoyance “me’s” bring out the fist, the knife or the shooter.

Je suis rentrée mécontente de moi cette nuit.
On ne sortira plus me suis-je dit, ai-je dit à moi, qui a bavassé toute la soirée. Je n’ai rien pu dire. Je m’entendais me vanter, me plaindre, critiquer le monde: Tais-toi, tais-toi donc !
Qu’est-ce que tu racontes ? C’est n’importe quoi.
Moi n’entend pas, n’écoute pas la petite voix que je suis.
Je n’insiste pas.
Quand c’est comme ça, au bout d’un moment, je s’en va.
Je disparait complètement. Moi continue son cinéma.

I returned unhappy with me tonight.
We will no longer go out I said to myself, said I to me, who has jabbered away the whole evening. I have been unable to say anything. I was hearing me boasting, me complaining, criticising the world: shut up , shut up, why don’t you!
What are you talking about? It’s nonsense.
Me doesn’t hear, doesn’t listen to the little voice that I am.
I doesn’t insist.
When it’s like that, after a while, I goes away.
I disappears completely. Me continues her performance.

Quelqu’un dans la salle pourrait demander: C’est votre moi ou votre je qui parle? Vous êtes qui là? Excellente question a laquelle je va répondre.
Depuis le début, je parle… de moi ! De mes ennuis, de mes désaccords avec moi.
Autant je peux parler de moi, autant moi est incapable de dire qui je suis.
Moi ne sait jamais qui je suis.
Moi est le visage pâle dont je suis l’Indien. Le visage pâle ignore à peu près tout l’être dont il occupe le territoire.
Moi est le trou de serrure, le judas à travers lequel je perçois étroitement, obscurément, faussement le monde.
Seulement je ne peut vivre sans moi. Ici-bas ? Impossible !
Moi fournit les bras, les jambes, les oreilles, les yeux, la bouche.
Que serais-je sans moi!

Someone in the room could ask: Is it your me or your I who is speaking? Who are you there? Excellent question to which I is going to reply.
From the beginning I am speaking…. about me! Of my difficulties and disagreements with me.
Whilst I can speak about me, me is incapable of saying who I am.
Me never knows who I am.
Me is the pale-face of which I is the Indian. The pale-face ignores almost entirely the being of the territory which he occupies.
Me is the keyhole, the peep-hole through which I perceive the world narrowly, obscurely, falsely.
But I is unable to live without me. In this world? Impossible!
Me supplies the arms, the legs, the ears, the eyes, the mouth.
What would I be without me.

Pour en revenir et en finir avec la soirée d’hier, c’est moi qui avait voulu y aller. Je n’y tenait pas. Chaque fois que je me laisse entrainer par moi, c’est la cata – on ne finit pas les mots, on n’a pas le temps.
Quand je décide, c’est beaucoup mieux.
Je décide après mûre réflexion. Moi non.
Moi agit par pulsion. Un cheval emballé dont je dois tenir les rênes. Je suis le cavalier. Moi n’est que mon cheval.

To return and finish with yesterday evening, it is me who had wanted to go there. I did not really want to. Each time that I goes along with me it is a catas…. We don’t finish our words we don’t have the time.
When I decides, it is much better.
I decides after ripe reflection. Me no.
Me acts impulsively. A runaway horse of which I must hold the reins. I is the rider. Me is only my horse.

Pendant des années, le cheval entraînait au diable le cavalier.
Le renversait. Le trainait à sa suite dans la poussière.

Ce qu’on aimerait pouvoir revenir sur ses pas. Ramasser toutes les boulettes.

Over the years, the horse has been taking the rider to the devil.
Threw him off, dragged him behind in the dust.

Who wouldn’t like to be able to retrace their steps. To pick up all the blunders, the balls of paper.

Pour en savoir plus de France Léa
http://www.petit-chariot.org/france%20lea.htm

Elle a fait une soirée au Festival du Conte 2010 de l'Association Arcade de Bretenoux, Lot.
http://www.arcade-bretenoux.fr/festival-du-conte-2010/rien-de-trop-france-lea

Wednesday, 14 April 2010

La Chronique de François Morel en Anglais

Following the regional elections in France, which were considered a great failure for the UMP, and especially for President Sarkozy himself, everybody, including members of his own party, have been taking turns to denounce his reforms and to condemn his style of leadership. So during the week of Sarkozy’s visit to the USA, the French press and commentators were all criticising his English, which they thought was the worst amongst the European heads of state. Perhaps that was why Francois Morel decided to do his chronique of Friday 2nd April entirely in highly accented English.
Après les élections régionales en France, lesquelles furent considérés comme un grand échec par l’UMP et spécialement par le Président Sarkozy lui-même, tout le monde, y compris les membres de son propre parti, ont pris leur tour pour dénoncer ses reformes et condamner son style de direction. Aussi pendant la semaine de la visite aux Etats Unis de Sarkozy, la presse française et les commentateurs critiquaient tous son anglais, lesquels pensaient que c’était le pire de tous les chefs d’état Européens. Peut être est-ce pourquoi François Morel a décidé de faire sa chronique de vendredi 2 Avril entièrement en anglais.

Allo Mr Demorand and everybody. I would like to say zis morning my chronique in English. I am pairfectly bilingual and I think that it is important to be not only frenchy-frenchy but to be open to ze perspectives of ze entire world. Naturally I profited de fait zat Mr Sarkozy has visited Mr Obama for saying ze great friendship who, which, exists between Americans and French people. Like said ze big poet Michael Sardou “if ze Ricains was not coming ‘ere you’ll be all in Germany to speak about I don’t know what, to salute I don’t know woo”. It’s true, it’s complettly true! One morgen in the words of ze poet who illuminates ze way.
Allo M. Demarrand et tout le monde. J’aimerais dire ce matin ma chronique en anglais. Je suis parfaitement bilingue et je pense que c’est important de ne pas être seulement français, français, mais être ouvert sur les perspectives du monde entier. Naturellement je profite du fait que Mr Sarkozy ait rendu visite a Mr Obama pour dire la grande amitié qui existe entre les Américains et le peuple français. Comme disait le grand poète Michel Sardou, « si les Ricains n’étaient pas venu ici, vous seriez tous en Allemagne à parler je ne sais quoi, à saluer je ne sais qui ». C’est vrai, c’est complètement vrai ! Un matin dans le monde de ce poète qui illumine le chemin.
So Mr Sarkozy and his pretty woman, Carla Bruni, was invited directly in ze White House by Mr and Mrs Obama, not in ze bistro of ze corner but directly in ze White House. It’s a great honoor, a great, great, great honoor, not only for ze French President and ze first lady but for everybody in France because when Mr President and his pretty woman are invited it’s you, it’s me, its Mr Demorand, it’s Mr Achilly, it’s Mr Lefebure, it’s Mr Legrand, Thomas ze Tall ‘oo are invited.
Aussi M. Sarkozy et sa “pretty woman” Carla Bruni étaient invités directement à la Maison Blanche par Mr Obama, non pas au bistro du coin, mais directement à la Maison Blanche. C’est un grand honneur, un grand grand honneur, pas seulement pour le président français et pour la première dame mais pour chacun des français parce que quand M. le Président et sa « pretty woman » sont invites c’est vous, c’est moi, c’est M. Demorand, c’est M. Achilly, c’est M. Lefebure, c’est M. Legrand, Thomas the tall, qui sont aussi invités.
Perhaps not exactly everybody, by example not Mr Guillon. Mr Stephane Guillon, I don’t know if you know ‘im, I don’t know if you have ‘ear speak of ‘im. ‘e begins to be very famous in France, ‘e makes some chroniques at ze beginning of ze week. Amusing chroniques, but REALLY aggressive chroniques and I think zat for ze moment it is better, zat he doesn’t go inside in any presidential palace where he is not very “in smell of holiness”, in “odeur de sanctité”. I think that today it is difficult for Mr Guillon. Mr Besson said zat Mr Guillon was racist, lache, I am sorry I do not know what is the traduction of lache in English, coward, OK, of coward and Mr Frederic Mitterrand, ze French minister of culture, it is not “n’importe qui”, has said recently that he detested ze remarks of Stephane Guillon. “I don’t succist where Guillon” he said (???) and he has added,” in France humorist people go too far”. All ze ministers now in France ‘ave to speak about Stephane Guillon, many declarations, many assertions, many speech, and during zis time ze works of ze various ministers are not done! Are not done! So I propose, not necessary to make a minister only consecrated to Stephane Guillon, but pir’aps a special cellule, “cellule special” in French, for e- tu-die every chronique of o’r friendly and talentuous colleague.
Peut-être pas exactement tout le monde, par exemple pas pour M. Guillon, M. Stéphane Guillon, je ne sais pas si vous le savez, si vous avez entendu parler de lui. Il commence à être très fameux en France, il fait quelques chroniques au début de la semaine. Chroniques amusantes, mais TELLEMENT agressives et je pense que pour le moment, il soit mieux qu’il n’aille pas dans aucun palais présidentiel ou il n’est pas considéré comme quelqu’un « en odeur de sanctité ». Je pense que c’est maintenant difficile pour M. Guillon. M. Besson a dit que M. Guillon était raciste, lâche, je suis désolé, je ne connais pas qu’elle est la traduction de lâche en Anglais, coward, d’accord, coward, et M. Frederic Mitterand , le ministre français de la culture, ce n’est pas n’importe qui, avait dit récemment qu’il détestait les remarques de Stéphane Guillon. « I don’t succist where Guillon » il a dit, et il a ajouté « en France les chansonniers vont trop loin ». Maintenant tout les ministres français doivent parler de Stéphane Guillon, beaucoup d’acclamations beaucoup d’affirmations, beaucoup de discours et pendant ce temps là, les travaux des différents ministres ne sont pas faits. Ne sont pas fait. Aussi je ne propose pas obligatoirement de créer un ministre consacré à Stéphane Guillon, mais peut-être une cellule spéciale pour étudier chaque chronique de notre ami et talentueux collègue.
So I come back to my subject, Mr Sarkozy was very sad about Mr Obama because he was not the first to be invited in ze White House. Before ‘im eight ‘eads of state of Europe was invited, eight, not one, not two, not three, not four, not five, not six, EIGHT! Eight ‘eads of states of Europe was invited. It was fini-shed by becoming hurted, humiliated, the Greek, the Sweden, the Dootch and ‘im, Nicholas Sarkozy, the great head of state of the France NO invitation! He said what’s happened, I stink the party or what? But now all is back to normal, so much ze better. I think zat it is very profitable for the American President to listen all ze advice from ze French President, who success nowhere but who has an idée –a, un id’ – an id-ea, (c’est juste ce mot la j’ai du mal à le dire c’est dommage), from ze French President, who success nowhere but who has an idea on all. And now we sing all together “if ze Ricains was not coming ‘ere you’ll be all in Germany to speak about I don’t know what, to salute I don’t know who”!
Aussi, pour revenir à mon sujet, M. Sarkozy était très triste envers M. Obama, parce qu’il ne fut pas le premier à être invité dans la Maison Blanche. Avant lui, huit chefs d’état des pays Européens furent invites, pas un, pas deux, pas trois, pas quatre, pas cinq, pas six, HUIT ! Huit chefs d’état Européens furent invites! Ca finissait par devenir, blessant, humiliant. La Grèce, la Suède, l’Holland et Nicholas Sarkozy lui-même, le grand chef d’état de France, PAS d’invitation! Il disait que quoi qu’il arrive je pu où quoi ? Mais maintenant tout est redevenu normal, tant mieux. Je pense que c’est profitable pour le président américain d’écouter tous les conseils du président français, lequel qui réussit nulle part mais qui a une idée sur tout. Et maintenant chantons ensembles « Si les Ricains n’étaient pas venus ici, nous serions tous en Allemagne à parler je ne sais quoi, a saluer je ne sais qui ».